Résultats semestriels 2016

Communiqué de presse

GROUPE

28 juillet 2016

Amélioration de la marge d’EBE à 16% (vs. 12% au S1 2015) dans un contexte toujours défavorable

Chiffres présentés avec application de la norme IFRS 5 relative aux « activités cédées, abandonnées ou destinées à être cédées ».

  Chiffres clés

  • Carnet de commandes de 32,8 Md€ (vs. 29 Md€ fin 2015)
  • Chiffre d’affaires : 1 930 M€ (vs. 1 849 M€ au S1 2015, + 4,4 % à p.c.c.)
  • Excédent brut d’exploitation : 310 M€ (vs. 226 M€ au S1 2015)
  • Résultat opérationnel : 86 M€ (vs. 4 M€ au S1 2015)
  • Résultat net part du groupe : - 120 M€ (vs. - 206 M€ au S1 2015)
  • Cash-flow opérationnel : - 121 M€ (vs. 221 M€ au S1 2015)
  • Cash-flow net des activités de l’entreprise : - 497 M€ (vs. -121 M€ au S1 2015)
  • Endettement net : - 7 044 M€ (vs. - 6 323 M€ fin 2015

  Principaux faits marquants de la période récente

- Mise en œuvre de la feuille de route stratégique :

  • Présentation du projet de création de NEW CO, société recentrée sur le cycle du combustible nucléaire lors de la présentation de la « Feuille de route 2016-2020 » du Groupe le 15 juin 2016 ;
  • Marques d’intérêt sérieuses d’investisseurs stratégiques pour participer à l’augmentation de capital de NEW CO ;
  • Signature d’un protocole d’accord avec EDF confirmant la cession des activités d’AREVA NP et permettant la mise en œuvre du nouveau schéma juridique retenu en laissant, notamment, certains contrats dans le périmètre d’AREVA SA (dont le projet OL3) ;
  • Cession de Canberra et option de vente pour Adwen ;
  • Ouverture par la Commission européenne d’une procédure d’examen approfondi du soutien de l'Etat français à la restructuration financière du groupe.

 - Mise en œuvre du plan de performance :

  • Impact EBITDA du plan de performance de 500 millions d’euros en rythme annuel (comparé à 324 millions d’euros fin 2015) par rapport à 2014, soit la moitié de l’objectif de 1 milliard d’euros en 2018 ;
  • Réduction des effectifs du groupe en ligne avec l’objectif de 6 000 suppressions de postes fin 2017 (3 400 départs depuis fin 2014).
  • Avancement des grands chantiers :
  • Taishan 1 : après le succès des essais à froid, démarrage prochain des essais à chaud de mise en service ;
  • Olkiluoto 3 : respect des jalons clefs sur le chantier avec la remise du dossier de demande d’autorisation d’exploitation, la poursuite des activités d’installations électromécaniques et la confirmation de la séquence de démarrage des essais prévue en octobre ;
  • Flamanville 3 : mise en configuration « essais » du contrôle commande achevée en juin pour des essais de mise en service prévus à l’automne.

 Perspectives financières pour l’exercice en cours

Compte tenu des réalisations du 1er semestre 2016 et des perspectives financières du 2ème semestre, le cash-flow net des activités de l’entreprise est désormais attendu proche de - 1,5 milliard d’euros en 2016, contre une prévision initiale d’un montant compris entre - 2 milliards d’euros et - 1,5 milliard d’euros.

 Liquidité à 12 mois

La liquidité de l’entreprise pour l’exercice 2016 est assurée par les lignes de crédit tirées les 4 et 5 janvier 2016 pour un montant de 2 milliards d’euros et par un crédit-relais de 1,2 milliard d’euros, accordé en avril par un pool bancaire, remboursable s’il devait être tiré, en janvier 2017.

Au-delà, l’augmentation de capital, prévue au début de l’année 2017, permettra d’assurer la liquidité du groupe. En cas de décalage temporaire, AREVA solliciterait un prêt d’actionnaire. Ces opérations seront conduites dans le respect de la règlementation européenne.

 Le Conseil d’Administration d’AREVA, réuni ce matin sous la présidence de Philippe Varin, a arrêté les comptes clos au 30 juin 2016.

 A propos des résultats, Philippe Knoche, Directeur Général, a déclaré :

« Le premier semestre a été extrêmement actif, dans la consolidation de notre socle d’activité comme dans la mise en œuvre de la feuille de route stratégique, où de nombreuses étapes ont été franchies.

Notre carnet de commandes et notre chiffre d’affaires progressent, tandis que la rentabilité des opérations poursuit son amélioration sous l’effet de nos plans de performance.

AREVA a présenté le 15 juin dernier son plan d’actions en vue de la création de NEW CO, détaillant les réalisations nécessaires à la transformation effective et complète d’AREVA. Celles-ci incluaient notamment le projet de cession des activités d’AREVA NP, qui a franchi une nouvelle étape avec la signature d’un protocole d’accord avec EDF, confirmant le prix de cession et le calendrier de clôture de l’opération d’ici fin 2017. Ce protocole d’accord s’ajoute à la réalisation de la vente de Canberra, l’arrêt de l’activité Bioénergie et à la cession prochaine d’Adwen.

En vue de l’entrée d’investisseurs stratégiques susceptibles de participer à l’augmentation de capital de NEW CO, le groupe a intensifié ses échanges et des marques d’intérêt ont d’ores et déjà été exprimées, tandis que les besoins en liquidité ont été sécurisés pour 2016.

Forts de ces actions et réalisations, nous précisons notre objectif de cash-flow net des activités de l’entreprise à -1,5 milliard d’euros pour l’exercice en cours, dans le haut de la fourchette indiquée au début de l’année. »