Tentative d'occupation d’un navire : Greenpeace se trompe de cible

Communiqué de presse

ÉNERGIE NUCLÉAIRE / RÉACTEURS ET SERVICES

16 novembre 2009

Ce jour, des militants de Greenpeace sont montés à bord d'un navire transportant les générateurs de vapeur à destination du réacteur EPR™ d'Olkiluoto 3 (Finlande).

A quelques jours de la conférence de Copenhague, Greenpeace prétend ainsi protester contre l'usage de l'énergie nucléaire qui, selon l'organisation, nuirait à la lutte contre le changement climatique.

Une fois de plus, Greenpeace se trompe de cible : si le nucléaire n'est pas LA solution, il est reconnu comme UNE des solutions permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Selon la formule désormais célèbre, "notre maison brûle et nous regardons ailleurs". Pour reprendre cette image, en combattant contre le nucléaire, Greenpeace barre la route à un équipement de pompier qui a fait ses preuves.

AREVA déplore que Greenpeace se refuse à un débat plus serein autour des questions énergétiques. Pour Jacques-Emmanuel Saulnier, porte-parole du groupe, "ce comportement de boucaniers tranche avec l'ouverture à laquelle AREVA se prête vis-à-vis de l'association qui a par exemple été accueillie sur nos sites miniers nigériens la semaine passée. Si Greenpeace veut en savoir plus sur les générateurs de vapeur, point besoin d'esbroufe : les portes de l'usine de Chalon Saint-Marcel, en charge de la fabrication de composants de réacteurs, lui sont grandes ouvertes."

Contacts

  • Service de presse AREVA :
    Julien Duperray / Katherine Berezowskyj / Aurélie Grange / Jérôme Rosso
    Tél : 01 34 96 12 15 (uniquement pour les journalistes ; pour les autres demandes 01 34 96 00 00)
    Fax : 01 34 96 16 54
    email : press@areva.com

  • Relations Investisseurs AREVA :
    Manuel Lachaux
    Anne-Sophie Jugean
    Tél : 01 34 96 11 53
    email : manuel.lachaux@areva.com