Résultats du premier semestre 2011

Communiqué de presse

GROUPE / FINANCE

27 juillet 2011

  • Carnet de commandes de 43,1 Mds€ : - 1,1 Md€ vs 31 déc. 2010
  • Chiffre d’affaires de 3 997 M€ : - 3,9 % vs 1er semestre 2010
  • Résultat opérationnel hors éléments particuliers : 62 M€, marge de 1,6 % 
  • Résultat opérationnel : 710 M€ 
  • Résultat net part du groupe : 351 M€ / Résultat net par action : 0,92 € 
  • Dette nette de 2 772 M€ : en baisse de 900 M€ vs 31 déc. 2010

Le Conseil de Surveillance du groupe AREVA, réuni ce jour sous la Présidence de Jean-Cyril Spinetta, a examiné les comptes clos au 30 juin 2011, arrêtés par le Directoire.

Commentant ces résultats, Luc Oursel, Président du Directoire, a déclaré :

« Le 1er semestre 2011 a été marqué par l’accident à la centrale de Fukushima consécutif aux catastrophes naturelles sans précédent qui ont frappé le Japon.

AREVA a tiré dès juin 2011 les premières conséquences de ces événements et enregistré dans ses comptes semestriels des provisions et dépréciations liées notamment au niveau d’activité prévisible à court-terme de certaines installations. Près de 200 millions d’euros de commandes ont été annulés sur un montant total en carnet de plus de 43 milliards d’euros, qui s’inscrit en réduction d’un peu plus de 1 milliard d’euros par rapport à fin 2010.

Les conséquences à plus long terme de ces événements pour AREVA, sont en cours d’analyse. Elles pourront concerner toutes les activités du cycle du nucléaire et seront intégrées dans le plan stratégique qui doit être établi d’ici à la fin du second semestre. 

Les fondamentaux à l’origine du développement du marché nucléaire demeurent : forte croissance de la demande en électricité dans les décennies à venir, diminution des ressources fossiles, recherche par de nombreux pays de l’indépendance énergétique et nécessité croissante de prise en compte des enjeux climatiques. AREVA, présent d’une part sur l’ensemble de la chaîne nucléaire avec un modèle intégré efficace, et d’autre part avec sa position sur les énergies renouvelables de haute technologie, dispose d’une offre parfaitement adaptée aux besoins des électriciens mondiaux.

Les décisions prises par les gouvernements en matière de politique énergétique et par les autorités de sureté des différents pays influenceront l’évolution du marché et le calendrier d’exécution de certains projets. L’Allemagne, a annoncé sa décision de sortir définitivement du nucléaire, la Suisse son intention d’en faire de même et l’Italie de ne pas le relancer. Cependant, la plupart des pays ont confirmé leur choix de poursuivre les programmes nucléaires engagés ou à venir.

Sur le premier semestre, le groupe a poursuivi son désendettement pour atteindre un niveau de dette nette inférieur à 3 milliards d’euros à fin juin grâce notamment au dénouement des procédures avec Siemens et à la réalisation de la cession de titres STMicroelectronics. D’ici à la fin de l’année, le groupe poursuivra également ses efforts commerciaux, s’appuyant sur son expertise technique et ses technologies, tout en renforçant ses programmes de réduction des coûts et de contrôle de la génération de cash ».

Contacts

  • Service de presse AREVA :
    Julien Duperray / Katherine Berezowskyj / Aurélie Grange / Jérôme Rosso
    Tél : 01 34 96 12 15 (uniquement pour les journalistes ; pour les autres demandes 01 34 96 00 00)
    Fax : 01 34 96 16 54
    email : press@areva.com

  • Relations Investisseurs AREVA :
    Manuel Lachaux
    Anne-Sophie Jugean
    Tél : 01 34 96 11 53
    email : manuel.lachaux@areva.com