Jordanie

Actualités

Enjeux énergétiques

La demande d'énergie devrait augmenter d'au moins 50 % au cours des vingt prochaines années. La Jordanie a prévu d’investir 872 millions de dollars (environ 640 millions d’euros) pour la production d’énergie et 386 millions de dollars (environ 283 millions d’euros) dans la transmission d'électricité d’ici à 2014.

Pour réduire sa dépendance au pétrole, la Jordanie souhaite se doter du nucléaire civil, avec une première centrale d'une capacité initiale de 750 à 1 100 MWe. Elle devrait fonctionner en 2015. L'énergie nucléaire devrait ainsi représenter 30 % de sa production énergétique en 2030 grâce à trois autres centrales.

Non-prolifération

  • AIEA : TNP (1968), Accords de garanties (1998) – Protocole additionnel (1998)
  • L’AIEA a collaboré avec la Jordanie sur des projets de coopération technique

Accords de coopération nucléaire :
GNEP (sept. 2007), MOU avec les États-Unis (sept. 2007), le Kazakhstan (août 2007), l’Union européenne (novembre 2007), la France (juin 2008), le Canada (juillet 2008), la Chine (août 2008), la Corée du Sud (octobre 2008), le Japon (avril 2009), la Russie (mai 2009), le Royaume-Uni (juin 2009), l'Argentine (septembre 2009) et l'Espagne (janvier 2010).

AREVA en Jordanie

  • Avril 2008 : AREVA est sélectionné comme « Partner of choice » après la remise d’une proposition minière.
  • Août 2008 : signature d’un accord de coopération nucléaire entre la France et la Jordanie.
  • Septembre 2008 : signature d’un accord d’exploration entre AREVA et la Commission jordanienne de l’énergie atomique (Jordan Atomic Energy Commission, JAEC). Des gisements pourraient être exploitées dès 2012 selon la Jordan French Uranium Mining Company (JFUMC), joint-venture franco-jordanien né du partenariat.
  • Janvier 2009 : formation de la JFUMC, qui prend le nom commercial de Jordan AREVA Resources, et démarrage des travaux de recherche sur la zone Jordanie centrale.
  • Janvier-février 2010 : finalisation et signature de l’accord minier.